24 avril 2013…

L’horreur arriva, 1138 personnes entassées dans des usines de fabrication de vêtements sont tuées lors de l’effondrement de ces bâtiments. Ces personnes travaillaient pour « tenter » de gagner une misère, en fabricant des vêtements destinés à être achalandés dans nos boutiques de mode…

Ce malheur a permis de mettre la lumière sur le dessous de la mode « pas chère ». Parce que franchement, acheter un tee-shirt 5.-, lorsqu’on enlève le prix de la matière première, le coût des frais fixes, la marge des distributeurs, le marketing…que reste-t’il à celui ou celle qui l’a conçu?

Il est largement temps de changer les choses, de concevoir de manière responsable, honnête, éthique…

C’est pourquoi nous travaillons depuis bientôt 3 ans à façonner une marque éthique, transparente et responsable. Une marque qui ne met pas l’accent sur le profit à tout prix, mais qui a la volonté d’être une entreprise « participative » dans laquelle chaque acteur engagé est gagnant. Grâce à ce projet nous permettons par exemple aux artisans avec lesquels nous travaillons d’avoir une rémunération juste et honnête, de bonnes conditions de travail.

Nous mettons également un point d’honneur à garantir une transparence à nos clients. Nous sommes fermement persuadés qu’au-délà des innombrables certifications existantes, la manière la plus efficace pour avoir une mode plus éthique, responsable et sociale passe avant tout par la transparence.

Parlons donc de transparence…en cette semaine de commémoration du désastre du Rana Plaza, nous souhaitons vous présenter notre équipe et notre manière de travailler.

Description des photos de gauche à droite de haut en bas

  1. Dessin d’un tricot de la collection automne-hiver 2018-19
  2. Prototype d’un tricot de la collection automne-hiver 2017-18
  3. Mèche de laine à la filature à La Paz
  4. Julie Chanel et Patricia Gimenez visitant la filature à La Paz
  5. Filature à La Paz
  6. Distribution de la laine à La Paz
  7. Alicia, Monica et Julie à El Alto contrôlant des tricots
  8. Marisa tricotant des béguins
  9. Cristina et ses moufles
  10. Nora tricotant des pantalons
  11. Elvira et ses chaussettes
  12. Rossel et Luisa terminant leurs couvertures
  13. Isabel et Cecilia, contrôle qualité

Depuis bientôt deux ans nous présentons nos tricots au public, et l’accueil que nous recevons nous encourage à continuer, toujours plus loin, toujours plus motivés.

Pierre après pierre nous construisons notre projet, à notre cadence, loin de la cadence effrénée du système d’hyper consommation dans lequel nous baignons. Little Maille est pour nous une petite île sur lequel il fait bon évoluer.

Vous pouvez nous retrouver ce jeudi 26 avril lors d’un évènement spécial « Fashion Revolution » dans le joli concept store Bravo à Vevey, où nous présenterons notre travail aux côtés d’autres marques suisses avec lesquelles nous partageons les mêmes motivations!

Hasta luego!

X